CONSTANTES PHYSIOLOGIQUES HUMAINES


CONSTANTES PHYSIOLOGIQUES HUMAINES
CONSTANTES PHYSIOLOGIQUES HUMAINES

CONSTANTES PHYSIOLOGIQUES HUMAINES

Paramètres physico-chimiques caractérisant le milieu intérieur normal d’un sujet humain en bonne santé, à composition «stable», par suite de mécanismes régulateurs de l’homéostasie .

Leur mesure fait partie de l’examen clinique complet que nécessite le bilan de santé. Les déviations qui affectent les valeurs standards ne sont significativement pathologiques que si elles excèdent la marge des écarts physiologiques autour de la moyenne.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SCIENCES HUMAINES — L’expression «sciences humaines» est, en France, une façon usuelle de nommer les études de psychologie et de sociologie. Depuis la Seconde Guerre mondiale, elle a remplacé l’ancienne appellation de «sciences morales». En 1942, l’ouvrage de… …   Encyclopédie Universelle

  • RÉGULATION (épistémologie) — Le concept de régulation, dans son acception la plus large, renferme au minimum trois idées: celle de relation d’interaction entre éléments instables, celle de critère ou de repère, celle de comparateur. La régulation, c’est l’ajustement,… …   Encyclopédie Universelle

  • PHYSIOLOGIE — Aristote avait nommé «physiologues» les philosophes grecs présocratiques qui avaient proposé une explication générale de la nature des choses par le recours à quelque élément fondamental (eau, air, feu) ou à quelque composition d’éléments. De là …   Encyclopédie Universelle

  • RYTHMES BIOLOGIQUES — Toutes les activités des êtres vivants se déroulent de façon périodique, en suivant des rythmes observables et mesurables. L’alternance quotidienne veille sommeil, la reproduction saisonnière des végétaux (floraison) et des animaux, les… …   Encyclopédie Universelle

  • VIE — «Qui sait si la première notion de biologie que l’homme a pu se former n’est point celle ci: il est possible de donner la mort.» Cette réflexion de Valéry dans son Discours aux chirurgiens (1938) va plus loin que sa destination première. Peut… …   Encyclopédie Universelle

  • IMMUNITÉ ET SYSTÈME IMMUNITAIRE — Le système immunitaire assume l’une des grandes fonctions physiologiques des Vertébrés: l’aptitude à la reconnaissance d’un nombre prodigieux de structures moléculaires distinctes, les antigènes. Un antigène est classiquement réputé « étranger »… …   Encyclopédie Universelle

  • Programmation neuro-linguistique — Pour les articles homonymes, voir PNL. Les techniques issues de la modélisation sont variées. Leurs usages coordonnés et intégrés permettent d explorer le « vécu subjectif », objet de la PNL …   Wikipédia en Français

  • EMBRYOGENÈSE ANIMALE — Chez les animaux, l’œuf est une cellule unique, souvent de grande dimension, à noyau digamétique, c’est à dire formé par l’assemblage des noyaux des cellules reproductrices ou gamètes. Le cytoplasme cellulaire renferme des réserves plus ou moins… …   Encyclopédie Universelle

  • OCÉANS ET MERS — La planète Terre est assez mal nommée, puisqu’elle est couverte, pour 71 p. 100 environ, par l’océan mondial, dont la surface est de l’ordre de 361 millions de kilomètres carrés, pour un volume qui a été évalué à 1 370 憐 106 km3. La profondeur… …   Encyclopédie Universelle

  • Stress chez l'humain — Le stress qualifie à la fois une situation contraignante et les processus physiologiques mis en place par l organisme pour s y adapter. À court terme, le stress n est pas nécessairement mauvais, sinon indispensable, mais ses effets à long terme… …   Wikipédia en Français


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.